L'homme qui a décapité un adolescent et lui a mangé une partie du visage a été tué par la police.

Les deux corps subiront une autopsie

Ayoye
L'homme qui a décapité un adolescent et lui a mangé une partie du visage a été tué par la police.

L’auteur présumé du meurtre d’un adolescent dont le corps a été retrouvé décapité a été tué dans la nuit de dimanche dernier par un policier.

C’est dans la soirée de dimanche que le corps décapité d’un adolescent a été retrouvé à Tarascon, dans le sud-est de la France.

Laurent Gumbau, le procureur de la République, a expliqué à l’AFP que le corps avait été retrouvé vers 23 h 30 dans un appartement de Tarascon : « C'est dans le cadre de la disparition de ce mineur de son foyer marseillais, quelques jours auparavant, que les enquêteurs ont été amenés à s'intéresser à cet appartement. »

M. Gumbau a ajouté que des « traces d’érosion » avaient été observées sur le cadavre, tout en précisant qu’il est «impossible dans l'état actuel des faits de confirmer l'hypothèse de l'anthropophagie».

Les policiers ont ensuite dû poursuivre le locataire de l’appartement qui avait pris la fuite par les toits. L’homme de 32 ans, qui était déjà « connu pour des troubles psychiatriques », a déjà fait face à des accusations de faits de violence.

Lors de sa tentative de fuite, l’homme de 32 ans a été atteint d’une balle qui a été tirée par un policier qui est adjoint de sécurité. Le suspect a ensuite succombé à sa blessure vers 3 h 30 du matin, quelques heures seulement après la découverte du cadavre.

Les deux corps subiront une autopsie et il restera encore à établir un lien entre la victime retrouvée dans l’appartement de Tarascon et le locataire qui a tenté de prendre la fuite.

Ce sont la police judiciaire et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui mèneront l’enquête.